Message du président

17 novembre 2015

Chers membres de la SCÉDU, 

Je suis très fier d’écrire ce message en tant que deuxième président de la SCÉDU. Mon prédécesseur, Dr Perter Ross, a fait un travail incroyable afin d’amener l’écho-ciblée là où elle se trouve actuellement et comment on la pratique au Canada. Je désire par le fait même le féliciter pour l’accomplissement de son mandat.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis un médecin d’urgence et j’exerce à l’hôpital général régional de Nanaimo, dans la merveilleuse région du même nom, en Colombie-Britannique. J’y pratique la médecine d’urgence depuis les deux dernières années. Mes onze premières années de pratique, je les ai passées à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse. J’ai supervisé des milliers d’entre vous en écho-ciblée, autant au niveau des cours, mais également au niveau des certifications de praticien indépendant. J’ai eu l’opportunité de voyager à travers le pays afin d’enseigner quelque chose qui me passionne.

Un des plus grands défis de la médecine d’urgence est très certainement l’incertitude avec laquelle nous devons travailler quotidiennement. Les patients se présentent fréquemment avec des diagnostics indifférenciés potentiellement dangereux et catastrophiques. Fréquemment, l’histoire fournie par les patients est non contributive, voire non existante, et l’examen physique est parfois aussi aidant que tirer à pile ou face afin de restreindre notre diagnostic différentiel.

L’écho-ciblée nous a aidés, nous les cliniciens, à arrêter d’imaginer ce qui pouvait se passer à l’intérieur des patients et nous a permis de connaître les détails de la physiologie et de l’anatomie du patient. Tout ceci sans avoir à attendre ou à demander à quelqu’un d’autre de l’effectuer à notre place. Nous pouvons faire de l’écho-ciblée là où ça compte, au chevet du patient, et ce en temps réel. Nous pouvons répéter notre écho-ciblée afin de suivre l’évolution du patient et ajuster notre traitement.

Un de mes champs d’intérêt est de m’assurer que nous utilisons l’écho-ciblée de façon sécuritaire. Le patient demeure notre priorité et comme clinicien, lorsque nous prenons la sonde d’échographie, et ce n’importe où au pays, les images que nous générons ont comme seul objectif d’aider les patients. Point à la ligne. L’écho-ciblée ne doit jamais nuire.

De nos jours, nous pouvons retrouver un appareil d’échographie dans pratiquement tous les hôpitaux du pays, utiliser quotidiennement par les cliniciens, et ce, en dehors du département de radiologie. En 2015, il serait certainement rare de voir un patient polytraumatisé qui ne se mérite pas d’avoir une sonde au niveau des flancs à la recherche de liquide libre ou au niveau de l’abdomen d’une femme enceinte à la recherche d’une grossesse intra-utérine. Nous voyons également de plus en plus de nos collègues en soins infirmiers utiliser l’écho-ciblée afin d’obtenir un accès veineux difficile et nos étudiants en médecine apprendre l’anatomie avec une sonde dans les mains!

Nous utilisons l’écho-ciblée pour sauver des vies, accélérer les soins et contrôler les douleurs et souffrances d’un océan à l’autre. Nous avons fait des pas de géants durant les 15 dernières années depuis que les premiers cliniciens ont introduit au pays cet instrument de travail magnifique. Toutefois, tout ce travail n’a pas été facile.

Quand l’écho-ciblée fut introduite au pays, il y a eu beaucoup de résistances auxquelles ont dû faire face ces chevronnés médecins en soins aigus qui utilisaient l’écho-ciblée et qui l’enseignaient. Il y a eu plusieurs plaintes logées aux différents collèges des médecins de toutes les provinces et territoires ainsi que de nombreuses actions en justice contre ces médecins. C’est dans ce contexte que la SCÉDU a été formée.

La SCÉDU est née afin d’établir les bases pour nous assurer que nous utilisons l’écho-ciblée de façon efficace et sécuritaire. Nous avons choisi d’utiliser des critères de certification les plus rigoureux au monde pour deux raisons. Premièrement, parce que les données probantes ne nous disaient pas (et ne nous le disent toujours pas) le nombre de scan requis pour devenir compétent et, deuxièmement, nous voulions que nos standards soient à l’abri de toute opposition. Les hauts standards de la SCÉDU ont aidé nos collègues à gagner les batailles durant la dernière décennie et notre société est une des principales raisons pour laquelle l’écho-ciblée est devenue un standard de pratique dans nos départements d’urgence au Canada.

Le premier conseil exécutif de la SCÉDU, dont je faisais partie, a même envisagé de dissoudre notre société lorsque des programmes de résidence ont pu former de façon efficace et sécuritaire leurs étudiants en écho-ciblée. Pour la plupart des programmes, c’est maintenant vrai. Pourquoi sommes-nous toujours là?

Nous ne sommes plus désormais les pourvoyeurs des hauts standards de certification qui nous ont aidés à gagner les batailles. Elles ont toutes été gagnées et la guerre est finie. L’écho-ciblée est ici pour rester! La SCÉDU s’est transformée en quelque chose de plus que les membres fondateurs n’auraient pu prévoir. La SCÉDU est devenue une voix nationale pour les cliniciens, dans plusieurs spécialités, qui désirent utiliser l’écho-ciblée afin d’améliorer la façon dont ils pratiquent la médecine, posent leurs diagnostics et améliorent leurs traitements. Nos standards de certification, nos membres et notre leadership représentent beaucoup plus qu’un simple pont avec les programmes de résidence offrant une formation en écho-ciblée.

Notre nouvel exécutif est ici pour nous amener dans le futur de l’écho-ciblée et améliorer tout ce qui a déjà été accompli. On nous a demandé pendant de nombreuses années d’établir les standards pour les applications avancées et nos lignes directrices en sont à leurs derniers stades avant leur publication officielle. Nous devons être fiers de l’immense travail qu’a accompli le comité sur des applications avancées pour produire leurs recommandations.

Notre nouveau site web a été en création durant les derniers mois et nous permet de vous offrir une interface et des fonctionnalités améliorées. Vous pouvez désormais vous inscrire sur le site en utilisant votre courriel qui nous permettait de vous rejoindre sur la liste de diffusion. Votre mot de passe est également votre adresse courriel. Une fois que votre statut de membre sera confirmé, vous pourrez avoir accès à différents documents, notamment le modèle de journal de bord et très bientôt, les séries d’examens. Déjà, durant la dernière semaine, nous avons reçu plusieurs demandes de certification en écho-ciblée de base ÉDU directement sur notre site web et les paiements se font désormais via PayPal, terminé les chèques et les courriers terrestres!

Que nous réserve l’avenir?           

L’avenir est déjà là avec les applications avancées, mais voici quelques éléments à venir :

Collaboration : ceci inclut des collaborations avec les pionniers en éducation et recherche en écho-ciblée au Canada, mais également à l’étranger. La SCÉDU collaborera également avec plusieurs organismes nationaux tels que l’ACMU, l’IFEM et Winfocus.

Développement : La SCÉDU va développer des standards de certification pour inclure d’autres spécialités telles que la médecine d’urgence pédiatrique et la chirurgie générale. La certification en soins infirmiers pour l’accès veineux périphérique n’est pas bien loin également!

— Évaluation des compétences : une des nouvelles approches en éducation médicale est l’évaluation des compétences et l’écho-ciblée n’est pas différente. La SCÉDU supportera la recherche et les idées ayant pour but de répondre à une importante question en éducation d’écho-ciblée : comment savoir qu’un praticien est compétent et utilise l’écho-ciblée de façon sécuritaire?

— Recherche : un comité de la SCÉDU se penchera et supportera les différentes recherches actuellement en cours sur l’écho-ciblée et aidera à créer des projets multicentriques qui nous aideront à répondre à plusieurs questions et à raffiner nos standards.

— Défense des intérêts : La SCÉDU continuera d’être la voix des cliniciens utilisant l’écho-ciblée au Canada et à travers le monde. Nous supporterons et encouragerons son utilisation pour le plus grand bénéfice de nos patients.

— Reconnaissance : La SCÉDU va bientôt reconnaître et honorer certaines personnes qui font rayonner l’écho-ciblée au Canada. Des prix de reconnaissance pour leur contribution en éducation, en recherche et pour le clinicien de l’année seront prochainement décernés. Peut-être connaissez-vous quelqu’un qui devrait recevoir une nomination?

— Médias sociaux : La SCÉDU se met au diapason des nouvelles technologies. Fini les chèques postés et les certificats papier. Très bientôt, nous dirons au revoir aux courriels et discussions sur la liste de diffusion. La SCÉDU est sur Twitter, Facebook, Google plus et Linked In. Plusieurs sujets et mises à jour seront bientôt postés sur ces différentes plateformes. S’il vous plaît, inscrivez-vous sur une de ces plateformes afin de demeurer informés.

— Site web : Notre site web évoluera avec l’adhésion grandissante de nos membres. Nous avons désormais un forum de discussion où vous pouvez poster des cas intéressants. C’est à partir de là que nous vous transmettrons des messages de l’exécutif et des différents comités. Un fil RSS est disponible afin de rester informé et ne rien manquer.

Restez à l’affût pour d’autres mises à jour et svp, n’hésitez surtout pas à nous donner votre rétroaction que ce soit sur le forum de discussion et nos différentes plateformes de médias sociaux et si vous insistez, via courriel!

Sincèrement,

Chuck Wurster
Président SCÉDU

Nouvelles

Icône RSS Subscribe with Feedly

Comments

Vous devez être connecté pour répondre. Connexion »